dimanche, mai 04, 2008

Gwarg. C'est tout.

Y'a de ces jours comme ça où j'ai vraiment envie d'écrire. Où j'ai besoin d'écrire. Pas parce que j'me sens particulièrement triste, ni particulièrement heureuse non plus. C'est juste un sentiment très fort, un truc assez inexplicable qui me donne envie de créer quelque chose, de coucher des mots sur papier (ou clavier, c'est selon), et ce peu importe ce que c'est.

Évidemment, c'est pas parce que t'as envie d'écrire que t'as nécéssairement les idées qui viennent avec. J'ai souvent des idées qui sortent de nulle part comme ca, mais très souvent au mauvais endroit, et surtout au mauvais moment. Je sais pas, mais il me semble que j'me vois pas vraiment, en plein milieu d'une conversation super dramatique avec un copain qui vient de se faire sacrer là par sa blonde, arrêter et lui dire "Excuse, j'dois aller noter un truc tout-de-suite-là-là, tu continueras de me raconter à quel point ta cop-...ton ex était chiante après. Oh et profites-en pour aller chercher une boite de mouchoir, y'a plus d'espace sec sur mon nouveau t-shirt préféré". Non. J'ai mes passes desfois (souvent), mais jsuis quand même pas si chiante.

Donc j'suis là, devant mon écran, à vouloir vraiment très fort écrire un truc bien, mais on sait tous que dans la vie, c'est toujours quand tu veux trop que tu te ramasses avec rien (malheureusement trop vrai dans trop de choses, prenez-en bonne note). J'pourrais être en train d'écrire un truc super pertinent qui pourrait peut-être éventuellement me donner une p'tite Vap de fierté, mais non. À la place, j'écris un truc sur le fait que j'ai envie d'écrire un truc pertinent mais que j'y arrive pas alors j'écris un truc...enfin, vous voyez le genre. Poche.

En plus j'suis dans une passe de stress incroyable...la session qui termine dans deux semaines, nouvelles responsabilités au travail, déménagement qui approche à grand pas...J'ai pas vraiment le temps d'écrire et pourtant c'est dans ces moments là que j'en ai le plus envie.

C'est officiel, j'commence à trainer un cahier. J'aurai qu'à éviter mes amis en couple et tout ira bien. Ouais.

4 commentaires:

djue a dit...

Hehe moi je le trouve très bien ce billet pertinemment impertinant :)

Je me sent souvent comme ça moi aussi !

Num a dit...

D'accord itou

Ça fait tellement longtemps que je me dis que je vais me trainer un p'tit calepin de notes !

Pis quand t'es devant l'écran... NIET !

M'zelle bulle a dit...

Djue et Num : J'pense qu'on passe pas mal tous par la. C'est poche.

Le pire c'est que j'men suis acheté un mautadine de carnet. Mais j'pense pas plus à le sortir. Doh.

Le JP d'amérique a dit...

Franchement, je suis dans le même bateau, pris avec ce besoin d'écrire. Je me souviens de cette fois, entre autre, où faute de papier, j'ai écrit sur un reçu de caisse enregistreuse vierge long d'au moins 50 cm... Les idées sont éphémères... les prendre, au passage!