mercredi, mars 21, 2007

En journalisme, moi?

J'aime écrire. Je dirais même que j'adore le français sous pas mal toutes ses formes, et je suis parfois un peu excessive en ce qui concerne la (très triste) baisse du niveau de français parlé et écrit. J'vous vois arriver ici et vous dire '' Eh merde ça recommence. Elle va encore nous faire la morale et nous traiter d'illetrés de la vie. ON S'EN FOUT! ''. N'ayez crainte, là n'est pas mon intention, mais ça ne veut pas dire que je ne le referai pas plus tard..! (On est cruelle ou on l'est pas hein..!)

Mais bon bref, passons.

Question du jour : Qu'est-ce que ça prend pour faire un bon journaliste?

On s'entend que ça prend pas juste une passion des mots. Ça serait beaucoup trop facile. Si j'me pose la question, c'est parce que ca arrive assez fréquemment qu'on me demande '' Mais pourquoi, toi qui écrit si souvent et si bien (?), ne vas-tu pas en journalisme?''. Et je bloque.

Ouin, pourquoi?

Je sais fichtrement pas, en réalité. J'dois avouer que c'est une idée qui m'a beaucoup trotté dans la tête, mais pour une raison X j'ai toujours réussi à me convaincre que j'ai pas ce qu'il faut. Oui, j'aime écrire. Mais ai-je vraiment le talent qu'il faut? L'objectivité qu'il faut? J'ai pas assez de combativité. J'vais me faire manger tout cru, c'est sur. Ah oui? Eeeeeh...Ouan. J'sais plus.

Et puis j'ai jamais participé à la production d'un journal scolaire. Messemble que tout journaliste qui se respecte dois avoir fait parraître au moins un article dans un journal étudiant X, non? C'est la moindre des choses, quand on aime vraiment ca... Jamais eu le courage.

De toute façon, j'ai pas le temps. Et puis personne ne lirait mon article. En plus, je sais pas comment m'y prendre pour soumettre un article, trop compliqué. Tant d'excuses bidons pour ne pas le faire, si peu de bonne raison. Problème de guts, que j'vous dis. J'ai juste peur de la critique au fond. Trouillarde.

Mais bon, de toute façon j'ai trouvé ce que je veux faire dans la vie. J'veux aller étudier en Sexologie, ouais. Tout le monde me ''verrais teeeeeeeeeellement bien là dedans!''. Ça m'intéresse vraiment. Mais desfois, j'peux pas m'empêcher de me demander si c'est vraiment mon premier choix, ou si je ne vais pas là parce que j'ai peur de me planter en allant en journalisme...

Mmmmrshhh..?

2 commentaires:

Mc à chaine a dit...

Ouais ben journalisme, why not? J'y pense un peu aussi..

rXcanadensis a dit...

J'ai déjà moi aussi voulu aller en sexologie et en journalisme, mais je l'ai jamais fait. Et je ne sais toujours pas quoi foutre de ma vie d'ailleurs...