dimanche, juillet 09, 2006

Les 10 - 2 choses qui font que j'aime pas ma job.

Je chiale tout le temps à propos de ma job. Les gens qui me connaissent en savent un bout, mais je me suis dit que ca serait peut-être encore plus satisfaisant pour moi de vous en faire part. Qu'à celà ne tienne, dis-je! Un post de chialage de plus ou de moins...

Voilà donc les (nombreuses) choses qui me donnent envie de mordre dans un mur à ma job ;

* Ma Boss. Ben oui, fallait que j'vous en parle (encore). Ça fait 2 semaines qu'elle est en congé, pi maudit qu'on est ben! Malheureusement pour moi, elle fait son come back demain. Espérons que durant ce congé bien mérité (pour nous), des extra-terrestres l'auront enlevé pour lui passer un film de sa vie, et qu'elle nous reviendra rasée et bouddhiste.

* Les clients qui trouvent ca drôle de nous boycotter pendant la journée entière, mais qui se rapellent à 8h35, soit 25 minutes avant la fermeture qu'il leur manque de brosse a dents, qu'ils devraient faire le plein de gaz a fondue (on sait jamais, y pourrait avoir une autre tempête de verglas en plein milieu du mois de juillet), d'épilateur de poil de nez ou de douche vaginale. Un vrai troupeau d'épais qui ''savait pas qu'on fermait a 9h la fin de semaine''. S'cuse moi, tête de gland (pour reprendre l'expression de mon Gérant), j'te vois ici a tout les dimanches soir et tu me sers toujours la même excuse. Au moins, sois créatif.

* La madame qui, a 8h40, heure a laquelle je descend habituellement compter ma caisse, me demande 43 putains de billets pour la ronde. Je sais pas si vous savez, mais 43 billets dont on doit inscrire tout les codes dans un putain de petit livre, c'est long. En plus, pendant que je remplissait les-dits billets, une foule de sympathiques petits clients se sont agglutinés devant mon comptoir, espérant payer plus vite. Avec mon sourire le plus charmant, je les envoyait gentiment à la caisse d'à côté, où la file dépassait déjà les 10 kilomètres. Bref, j'les envoyait pas mal promener, et mon dieu que c'est satisfaisant!

*Les ''jeunes cools'' absolument débiles qui essaient de me passer des crosses pour s'acheter des billets de loteries. Just get a life sera mon seul commentaire sur le sujet.

*Les monsieurs qui essaient de me ramener des rasoirs électriques visiblement utilisés, dû aux quelques poils restants, et qui m'engueulent quand je refuse pour une question d'hygiène. E-W-W.

*Quand la fille avec qui je travaille criss absolument rien.

*Le monde qui me demandent ''c'est où dont, la section des amis?'', pi qui se trouvent BEEEEEEEEENN comiques. C'est au moins la 50ième fois, pi c'est aussi poche que la première. (Pour ceux qui savent pas, je travaille pour monsieur Jean Coutu.)

*Rester enfermée à l'interieur, derrière mon comptoir. Dans ces moments-là, j'me sens vaguement comme un poisson rouge...

C'est pas mal tout ce qui me vient à l'esprit pour le moment, mais je sens qu'il y a plus à venir. Y'a tant de chialage à faire dans une journée, y faut que ca se fasse, comme qu'y disent. Pi que j'en voie un chialer la dessus...!

6 commentaires:

sAb|dou a dit...

haha ce que tu peux etre chialeuse!

Draco a dit...

Sab chut, quand tu pars dans un de tes trips de chialage, c'est pire que Drey. :P

M'zelle bulle a dit...

Ben oui mais c'est tellement l'fun de chialer.

Anyway, les québécois, on est tous des chialeux. Et je m'assume pleinement en temps que québécoise à part entière ;)

Ironman a dit...

Quand j'vais être célèbre j'vais tous vous engager... et j'vais vous en donner une vrai raison de chialer.

Joe a dit...

j'suis du pour aller te distraire alors ! :oP

M'zelle bulle a dit...

c'est quand tu veux chéri ;) :p