vendredi, mai 12, 2006

Feu, feu, joli feu, ta chaleur nous réjouiiii

Y fait de plus en plus beau, de plus en plus chaud, jsuis de moins en moins là... suite logique! j'vais quand même venir donner signe de vie une fois de temps en temps, question de prouver que j'me suis pas faite tuée par le gros Maurice, le motard plein de tattoo et de barbe, puis jetée dans un fossée su'l bord de l'autoroute.

Ces temps-ci, ma vie est menée par une spontanéïté que j'adore. Mes soirées, ca ressemble à ca :

Il est 8h, jreviens du cegep, j'me suis mise en pij, prévoyant une soirée tranquille à regarder des films et rien faire de ma peau. Mon cell sonne, c'est Nic.

- Salut Pouliche, j'te dérange?
- Non non, Uma Turman était en train de rosser des asiatiques pour la centième fois.
- Bon ben enlève tes pantoufles pi change toi, on s'en va au cinéparc. Moi pi Phil on est presque rendus, grouille.
- Eh ouais ok, mais j'ai une dissert à 8h demain matin, pi j'ai un oral d'anglais a préparer...
-... Demande moi dont si ca me dérange, voir?
-... Ok c'est beau, attendez-moi en avant.

Évidemment, on s'est jamais rendus au cinéparc. On passe chercher Vero, pi on fini par atterrir au Maxi & cie. Les hommes ont vraiment faim. Après avoir déconné dans le Parking pendant 30 minutes a tourner en rond, question de me faire vomir, on niaise pendant une éternité au Maxi (Je sais que ca peut paraître étrange de traîner dans un maxi a 11h le soir, mais les allées sont toutes vides, et c'est fou les conneries qu'on peut faire la bas :p). On achète un peu n'importe quoi, des guimauves, des saucisses à hot dog, des bâtons de bois, des bouteilles pour faire des bulles (ouais...:p). Bref, tout ce qui faut pour faire un bon feu. Parce qu'évidemment, le cinéparc, c'était plus d'actualité. On a juste fini à la Saulaie (pour ceux qui connaissent pas, c'est une genre de ''petite plage'' où y'a toujours des gens et des feux, de la bière, et du party...mais bon, comme on était un lundi soir, y'avait pas foule) à faire un feu (en fait, les mecs ont essayé de faire un feu pendant 30 min, et apres avoir renoncé, Vero et moi on a parti ca en 5 minutes...), à boire et à chanter les plus grands succès de l'heure tel Céline Dion - Pour que tu m'aimes encore, Joe Dassin - Siffler sur la colline et Les scouts - Cumbaya (ou quelque chose qui ressemble à).

Et ça, c'est un des nombreux trucs qu'ils me font faire, constamment. Évidemment, jsuis fatiguée ces temps ci. Mais c'est une fatigue que j'pourrais avoir toute ma vie, si c'est pour faire des trucs nice comme ca pour le restant de mes jours.

J'crois que j'ai jamais été aussi constamment de bonne humeur de ma vie.

1 commentaire:

V a dit...

JMENNUIE DE LA SPONTANEITE!!!!!! Sti que ca me faisait freaker tout ca...mais sti que dans le fond j'en voulait toujours plus! Au point ou je suis devenue accro et que la je suis en manque terrrrrrible de spontaneite dans ma vie....damn!qui l'aurais cru...